💚 BIENVENUE ! 5 € offerts sur votre commande en vous inscrivant à la Slowletter >>

🎁 A la recherche d'un cadeau de naissance utile ? Pensez à la Carte cadeau papier ou digitale envoyée par la Poste ou instantanément par email et valable 2 ans!

😎 Le Mouton à Lunettes se repose ! La boutique reste ouverte mais les expéditions reprennent à partir du 7 août (ou à la date de votre choix si vous êtes absent.e) : pour vous remercier de votre patience, profitez d'une réduction de 10% sur votre commande avec le code VACANCES10 > en savoir plus

Voyager léger avec les enfants : conseils et astuces

Le casse-tête des valises, vous découvrez peut-être si vous êtes jeune parent, ou vous connaissez bien, si vous gérez déjà une petite tribu ! Selon le moyen de locomotion (train, avion, voiture…) la contrainte des bagages est plus ou moins forte.

Mais lorsqu’on voyage à pied, avec un âne ou encore à vélo, on découvre qu’il en faut finalement très peu pour être heureux… et bien, même avec un bébé !

De précieuses leçons à tirer, pour partir léger quelle que soit finalement votre façon de voyager !

frise voyage
Voyages itinérants en famille, à vélo ou avec un âne. Copyright: Marie Kohler, Le Mouton à Lunettes

Parents de 3 enfants, nous voyageons depuis plus de 10 ans avec eux en itinérance, parfois à pied, avec un âne et souvent à vélo. Lorsque l’on voyage à vélo, on emporte sa maison sur soi : de quoi dormir, cuisiner et manger, se vêtir et se soigner. L’occasion d’expérimenter sobriété, efficacité et minimalisme.

Je vous partage ici des conseils et astuces tirés de nos différentes expériences de voyage itinérant, de 1 semaine à 2 mois : j’espère qu’ils pourront vous être utiles pour alléger votre valise ou votre sac à dos, quelle que soit votre façon de voyager (train, voiture, bateau, avion…)

Et si cela vous encourage à tenter la mobilité douce et l’itinérance, j’en serai ravie ! Je vous partage mon expérience dans cet article, qui sera encore étoffé au fil du temps : n’hésitez donc pas à me poser vos questions pour que j’actualise cette page !

Supprimer le superflu… et se sentir libre et léger.e!

Lorsqu’on est jeune parent, on a tendance à penser que mille et une choses sont absolument indispensables au bien-être de notre bébé.

Et si on lâchait prise ?

La première chose pour voyager léger, c’est d’éliminer tout le superflu.

Voici quelques exemples, mais nous sommes bien d’accord que chaque famille a ses propres contraintes, craintes, habitudes etc, et un accessoire inutile pour une maman allaitante pourra par exemple très bien être indispensable pour une autre famille 😉

  • La poussette : une écharpe ou un porte-bébé en tissu seront suffisants et parfaits pour se faciliter la vie dans les transports. La proximité avec bébé permettra aussi de mieux surveiller qu’il n’a ni chaud, ni froid, ni soif, etc…
  • Le matelas à langer : en voyage, on peut simplement changer bébé au sol ou sur un lit, en utilisant un lange, une petite couverture, ou même l’écharpe de portage pour le poser dessus.
  • Le lit parapluie : certaines familles apprécient le cododo, idéal en voyage, et cet ustensile sera de toute façon inutile en camping ou bivouac. Astuce si vous n’avez pas de matelas de camping pour bébé : s’il a une peau de mouton à la maison, pensez à l’emporter, elle se roule sur un sac à dos ou une sacoche et sert de couverture de jeu, de tapis à langer, de matelas de camping… top !
  • Les jouets : je vous en reparle plus bas, mais inutile d’emporter des tonnes de jeux et jouets. Bébé trouvera un intérêt à n’importe quel ustensile de votre quotidien, sans danger bien sûr, comme un gobelet, un porte clés, des ustensiles de cuisine etc. Les bambins trouveront dans la nature de quoi jouer : cailloux, sable, bâtons, coquillages etc.
  • Les livres : quelques livres en tout petit format restent utiles et faciles à glisser dans un sac, mais c’est aussi l’occasion de conter ou mimer des histoires, de chanter des comptines, etc.
  • Les chaussures : bien sûr vous aurez besoin d’une ou deux paires de chaussures, mais selon le climat de votre destination, c’est aussi l’occasion de marcher autant que possible pieds nus. C’est même excellent pour la santé et le développement des petits pieds !
frise voyage 2
Voyage léger, c’est plus de liberté et de temps pour apprécier les vacances. Le bivouac et le voyage itinérant nous aident à identifier l’essentiel et à éliminer le superflu. Des leçons utiles aussi quelle que soit la façon de voyager (avion, train, bateau…) Copyright : Marie Kohler

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, mais d’une manière générale, il est bon de réfléchir et vous demander avant de mettre chaque objet dans vos bagages :

  • que se passerait-il si je ne l’emporte pas ? est-ce que je pourrai m’en passer ou est-ce que ce serait grave, gênant, de ne pas l’avoir ?
  • est-ce quelque chose que je peux trouver sur place, emprunter, partager, etc ? La location de matériel de puériculture peut par exemple être une bonne solution .
  • est-ce que j’ai déjà dans mes bagages d’autres objets similaires ou qui pourraient me rendre le même service ?

Mais en général, ce qui prend le plus de place dans nos bagages, ce sont les vêtements bien sûr !

Voilà un sujet sur lequel le Mouton à Lunettes peut vous donner des astuces, testées et approuvées par notre famille et nos enfants depuis de nombreuses années :

Limiter la quantité de vêtements : la magie de la laine mérinos!

Eh oui, un randonneur ou un voyageur à vélo qui découvre les vêtements en laine mérinos ne voudra plus jamais partir sans eux : voilà une astuce utile pour tous, et notamment si vous voyagez avec un bébé ou des enfants !

Pour limiter le poids et le volume des bagages, il faut surtout limiter le nombre de vêtements.

La laine mérinos est légère, thermorégulatrice, adaptée au froid comme à la chaleur, à l’hiver comme à l’été, mais surtout : elle est antibactérienne et a des propriétés antiodeurs ! Ainsi, elle vous évitera des lessives et pour autant, vous n’avez pas besoin de multiplier le nombre de vêtements ! De plus, elle sèche vite et évacue la transpiration.

En voyage itinérant, nous partons par exemple avec 2 t-shirts en laine mérinos par personne, même pour 2 mois :

1 pour le jour, 1 pour le soir et la nuit. On porte l’un, pendant que l’autre sèche ou s’aère. La laine mérinos se régénère à l’air libre, les odeurs sont évacuées et vous pouvez remettre le vêtement le lendemain sans souci.

Les vêtements transformables, c’est malin aussi

Une autre solution très maline pour limiter le nombre de vêtements à emporter, c’est de miser aussi sur quelques pièces transformables et ajustables : la marque finlandaise Manymonths propose ainsi des chouettes solutions, en laine mérinos ou en mélange de chanvre et coton bio :

Que mettre dans sa valise ?

Pour partir avec des enfants, voici donc quelques indispensables que je vous conseille d’emporter. A compléter bien sûr, et à adapter selon le climat, sans oublier que même en été, la pluie, l’orage peuvent arriver rapidement, et notamment en montagne, les soirées et nuits peuvent être fraîches !

  • 2 t-shirts manches courtes en laine mérinos et soie (ou 1 débardeur et 1 t-shirt)
  • ou 2 bodies pour un bébé
  • 1 t-shirt manches longues en laine mérinos, qui sert de tricot léger
  • et/ou 1 t-shirt transformable manches courtes/longues (remplace alors 1 t-shirt manches courtes)
  • 1 gilet ou pull en laine polaire ou tricoté
  • 1 (ou 2) pantalon-short
  • 1 veste coupe-vent
  • 1 salopette de pluie
  • 1 snood (« buff ») tour de cou / cagoule / bandeau multiusage
  • 1 ou 2 paires de chaussettes en laine

Comment gérer les lessives en voyage ?

Vous l’aurez donc compris, la laine mérinos vous permet d’alléger vos bagages et de partir avec une garde-robe très minimaliste. Mais même si cette matière nécessite peu de lavages, quid de l’entretien ?

frise voyage 3
Quel que soit le mode de locomotion, la laine mérinos c’est magique en voyage ! Elle n’a pas besoin d’être lavée souvent, une simple aération la rafraichit et enlève les odeurs. Copyright: Marie Kohler

Là encore, pour vous alléger, je vous conseille d’emporter en tout et pour tout… juste un morceau de savon d’Alep ou de véritable savon de Marseille. Il vous servira pour :

  • la vaisselle
  • la toilette (douche, visage, mains, et il est même possible de s’en servir de dentifrice !)
  • la lessive à la main de vos vêtements (en ayant la main très très légère sur le savon !)
  • le détachage des vêtements, utile surtout avec les enfants : il n’est pas nécessaire de laver entièrement le vêtement tâché, simplement détacher au savon et à l’eau froide localement

Important : en temps normal, il est déconseillé de laver les lainages avec du savon de Marseille. Cela encrasse les fibres à la longue et pour un entretien optimal de la laine, il faut privilégier une lessive shampoing spécial laine, au pH adapté à la laine et la soie ! Mais ma propre expérience valide le fait qu’en voyage, cela ne pose pas de souci de laver les laines à la main avec un peu de savon ni de détacher avec.

Partir sans jouets, une bonne idée ?

Eh oui, si on souhaite voyager léger, pas facile d’emporter plein de jeux et jouets ! Mais comme les vacances sont propices à passer du temps dans la nature, pas de souci : il y a tout ce qu’il faut dehors pour s’amuser !

Et si vous partez en camping, ou dans un gîte, vous trouverez sans aucun doute sur place ou dans votre équipement de quoi ravir bébé : des casseroles, passoires, boîtes alimentaires en plastique et autres passionnants ustensiles de cuisine à empiler, attraper, remplir, vider, cacher…

On ne vous cache pas qu’emporter quelques livres peut être bien utile, surtout pour les temps d’attente (gare, aéroport) ou de trajet : les choisir petits et légers. Les livres d’images sans texte, avec beaucoup de choses à regarder et commenter, sont bien pratiques pour les regarder encore et encore. Et c’est le moment de révéler vos talents de conteuse, magicienne ou chanteur !

Le land art en famille, créatif et écologique

Dehors bien sûr il y a les grands classiques, comme le sable de la plage, les cailloux et les bâtons, les arbres pour grimper, autant d’occasions de jouer dehors avec 3 fois rien.

Et pour partager de bons moments en famille, grands et petits, le land art a tout bon :

frise land art 2
Laisser libre cours à sa créativité avec le land art ! Copyright: Marie Kohler

Le land art est une pratique artistique écologique : le principe est de créer, seul.e ou à plusieurs, une œuvre éphémère (et biodégradable), uniquement à partir de matériaux locaux et naturels :

Il suffit de partir à la recherche des trésors autour de vous : plumes, feuilles, cailloux, pommes de pin, coquillages, algues, écorces, fruits, graines…

Puis d’être créatif : chacun fait son portrait ? créons des monstres rigolos ! Et si on faisait un grand mandala tous ensemble ?

Laisser un commentaire

Vérifié indépendamment
2377 avis